Le prêt épargne logement ( PEL & CEL )

Le Compte Epargne Logement et le Plan Epargne Logement permettent d’épargner en bénéficiant d’une rémunération compétitive, et d’obtenir ensuite un crédit immobilier à des conditions intéressantes.

Ces deux types de produits fonctionnent de manière similaires mais présentent des caractéristiques distinctes. Le PEL offre des conditions plus intéressantes que le CEL en terme de rentabilité et donne droit à un crédit plus élevé. En revanche, son fonctionnement est moins souple et l’épargne moins liquide.

Ce qu’il faut retenir

Le PEL et le CEL présentent deux étapes : une phase d’épargne, et une phase de crédit.

  1. Une étape d’épargne :
    • CEL : d’au moins 18 mois, rémunérée à 1,50 % annuel
    • PEL : d’au moins 4 ans, rémunérée 2,50 % annuel
  2. Une étape de crédit permettant au propriétaire de contracter un crédit :
    • CEL : d’un montant 23 000 euros à 2,75 % sur une durée comprise entre 2 et 15 ans
    • PEL : d’un montant allant jusqu’à 92 000 euros à 4,20% sur une durée comprise entre 2 et 15 ans

Le Plan Epargne Logement

Le Plan Epargne Logement est une épargne bloquée qui permet de bénéficier d’une rémunération annuelle brute de 2,50 % pendant toute la durée du placement. C’est un placement compétitif qui permet à l’issue d’une période de 4 ans, de contracter un crédit immobilier pouvant aller jusqu’à 92 000 euros, à un taux de 4,20 % hors assurances, sur une durée comprise entre 2 et 15 ans.

Important

  • Pour ouvrir un PEL, il faut verser un minimum de 225 euros
  • Pour maintenir son PEL, il faut verser un minimum de 540 euros par an, soit 45 euros par mois
  • Les versements ne peuvent excéder la somme de 61 200 euros.
  • Le PEL n’offre aucune option de retrait.

Les limites du PEL

  • La durée maximale du PEL est de 10 ans. Passé ce délai, vous ne pourrez plus verser d’argent sur votre PEL, mais celui-ci continuera à produire des intérêts pendant une période de 5 ans.
  • A l’issue de la 15ème année, le PEL est automatiquement transformé en livret d’épargne classique.
  • Si vous avez atteint le plafond des 61 200 euros de versement, vous devrez clôturer votre PEL car vous serez dans l’impossibilité de verser les 540 euros annuels requis.
  • Si vous souhaitez retirer une partie de l’argent placé sur un PEL, vous devrez le clôturer dans son intégralité

Le Compte Epargne Logement

Le Compte Epargne Logement (CEL) fonctionne de façon similaire mais présente des caractéristiques distinctes.

La phase d’épargne dure minimale est de seulement 18 mois, et la rémunération est de 1,50 %. La phase de crédit permet quant à elle d’obtenir un prêt avec un taux de 2,25 % hors assurance, d’un montant maximal de 23 000 euros sur une période comprise entre 2 et 15 ans.

Important

  • Pour ouvrir un CEL, vous devez verser au minimum 300 euros.
  • Le CEL permet de retirer l’argent placé librement, dès lors que le solde restant reste supérieur à 300 euros
  • Le versement minimum annuel sur votre CEL doit être d’au moins 75 euros
  • Le CEL est adapté pour financer des travaux de rénovation

Tableau récapitulatif PEL / CEL

 PELCEL
Versement initial min225 €300 €
Versement annuel min540 €75 €
Durée min d’épargne4 ans18 mois
Rentabilité de l’épargne2,5% + prime1,25% + prime
Durée du placement4 à 10 ansillimité
Montant max du prêt92 00023 000
Taux du crédit4,20%2,75%
Durée du crédit2 à 15 ans2 à 15 ans
Retrait partielImpossiblepossible
Plafond des versements61 200 €15 300 €
Plafond de la prime1 525 €1 144  €
Prélèvement social15,5%15,5%
Prélèvement fiscalIR0%

Bon à savoir

  • Le PEL et le CEL sont complémentaires et doivent être ouverts dans le même établissement bancaire
  • Il peut être intéressant de mixer CEL et PEL pour bénéficier d’une épargne liquide avec le CEL.
  • Le PEL est à privilégier dans le cas de l’acquisition d’un bien immobilier
  • Le CEL est plus adapté pour des petits travaux de rénovation
  • Le PEL est plus rentable, mais moins souple (épargne bloquée, et une durée d’épargne d’au moins 4 ans)

Pour aller plus loin

Le PEL et le CEL permettent de financer l’acquisition d’un bien immobilier, mais aussi des travaux de rénovation ou d’amélioration. Ce type de financement est compatible avec les prêts aidés tels que le PTZ+ ou encore l’éco prêt à taux zéro.

Prêt à taux zéro plus

Le PTZ+ en 2015

consultez les conditions d'éligibilité du PTZ+ en 2015 pour financer une partie de votre acquisition à taux zéro.

L'éco prêt à taux zéro

L'éco prêt à taux zéro

bénéficiez d'un crédit à taux zéro pour financer vos travaux d'amélioration énergétique.

Les autres types de crédit

> Le prêt à taux zéro (PTZ+) 2015
> Le prêt à l’accession sociale – PAS
> Le prêt in fine
> Le prêt relais
> Le prêt Paris Logement 0 % – PPL 0%
> Le prêt action logement
> Le prêt épargne logement ( PEL & CEL )
> Le crédit auto (ou moto)
> Le crédit renouvelable
> Le prêt épargne salariale
> Le prêt travaux
> L’éco prêt à taux zéro ou éco PTZ
> Le prêt personnel
> Le crédit affecté
> Le crédit gratuit
> Le prêt entre particulier