Comment négocier les conditions du prêt avec mon banquier ?

Lorsque vous contractez un prêt immobilier, vous devez négocier les conditions de votre crédit, afin de bénéficier d’un financement aux meilleures conditions, c’est-à-dire un taux d’intérêt faible, des frais de dossier moindre, et une assurance de crédit compétitive.

Dans une négociation de crédit, il y a deux types d’élément :

  • les éléments objectifs (revenus, charges, taux d’endettement, apport personnel…)
  • les éléments subjectifs

C’est sur ce deuxième point qu’il va falloir se préparer en vue d’obtenir les meilleures conditions possibles pour votre crédit immobilier.

Prendre rendez-vous avec un conseiller

La première chose que l’on peut vous conseiller, c’est de prendre un rendez-vous avec votre banque en précisant l’objet de votre rendez-vous, afin de rencontrer quelqu’un de compétant en matière de prêt immobilier. Évitez donc de passer à l’improviste car il est fort probable que personne de compétent ne soit en mesure de vous recevoir.

Préparer le rendez-vous

Ensuite, vous devrez réunir les documents nécessaires avant votre rendez-vous afin de rendre votre démarche plus crédible (pièces d’identité, avis d’imposition, bulletin de salaire, extrait de compte, justificatif de domicile).

Il est certain que si vous apportez les pièces nécessaires lors du rendez-vous avec votre conseiller, celui-ci étudiera votre demande avec un œil plus avisé. L’objectif étant de donner la meilleure impression de vous-même auprès de votre conseiller et de montrer que votre projet immobilier est concret.

Vous devez également être au courant de votre situation personnelle et connaître précisément la hauteur de :

  • votre trésorerie
  • vos revenus et vos charges
  • votre endettement actuel
  • les taux pratiqués actuellement par les banques
  • votre besoin en terme de crédit

Bon nombre de particuliers viennent voir leur banquier dans le seul but de connaître leur capacité d’emprunt. Pour gagner en crédibilité, il est important de se renseigner au préalable sur ces différents éléments afin de sembler compétent en matière de gestion et de donner l’impression de peser les contreparties financières d’un prêt immobilier (mensualités, coût du crédit…). Cela vous placera dans une meilleure position lorsqu’il faudra discuter des conditions d’octroi du prêt par votre banque.

Si vous avez un prêt immobilier en cours, venez avec les tableaux d’amortissement du prêt. De même, si vous avez contractez des prêts personnels, vous devrez en connaître les encours, les mensualités à prévoir, et le montant restant à rembourser.

Le jour du rendez-vous

Quand arrive le rendez-vous, tâchez d’être à l’heure et si ce n’est pas le cas, prévenez votre conseiller.

Dans l’attitude à adopter avec votre conseiller, soyez transparent sur votre situation actuelle. Il n’y a rien de pire que de donner le sentiment à votre conseiller que vous lui cachez des choses. Donnez l’impression de savoir où vous en êtes.

N’hésitez pas également à présenter votre situation familiale et professionnelle. Si vous avez des enfants, parlez-en. Cela ne peut créer que des affinités et rendre le rendez-vous plus humain. De plus, votre conseiller peut voir vos enfants comme d’éventuels futurs clients de la banque.

Si vous disposez d’une épargne placée dans une autre banque, évoquez la possibilité de faire converger votre épargne dans la même banque. Votre conseiller devrait être en mesure de proposer des contreparties intéressantes sur votre crédit immobilier.

N’oubliez pas que c’est votre conseiller qui détermine les conditions de votre prêt. Il est donc indispensable qu’il ait une bonne image de votre profil. Ne soyez pas fermé et tentez de gagner tant que possible sa sympathie.

Après avoir réuni les informations nécessaires, votre conseiller vous fera une simulation de prêt. Demandez lui de détailler le plus possible l’offre de prêt proposée avec notamment le détail de :

  • le taux d’intérêt du crédit
  • le type de taux (fixe / variable) et si c’est du variable, présence d’un plafond ?
  • les mensualités du prêt hors assurance
  • le coût mensuel de l’assurance de prêt
  • le coût de la garantie
  • les frais de dossier

Attention

Bien souvent, les banquiers incluent le coût de la garantie dans les frais de dossier. Demandez à votre conseiller de bien séparer ces deux types de coût.

N’hésitez pas à poser des questions. Plus vous poserez des questions sur les conditions du prêt, plus votre banquier estimera que vous manifestez un intérêt pour sa banque et plus celui-ci sera tenté de faire des efforts sur les conditions proposées.

Notez toutes les informations recueillies ou demandez-lui de vous les envoyer par e-mail.

Les éléments du prêt négociables

Le coût d’un crédit immobilier dépend de 4 éléments : les intérêts du crédit, les frais de dossier, l’assurance de prêt et la garantie.

Chacun de ses éléments est négociable. Vous devez donc demander à votre banquier de faire apparaître séparément dans l’offre de prêt le détail du coût de chacun de ses éléments.

Le taux d’intérêt

En suivant les conseils indiqués plus haut, vous devrez être en mesure de contracter un prêt immobilier au meilleur taux. N’oubliez pas de consulter les taux actuels pratiqués généralement par les banques à l’aide de notre baromètre présenté page d’accueil.

+ Consultez les taux moyens des crédits immobiliers

Les frais de dossier

La négociation sur les frais de dossier dépendra de la qualité de votre profil emprunteur.

  • Si vous présentez un excellent profil, les frais de dossier devraient être inférieurs à 200 euros, voir être nuls
  • si vous présentez un très bon profil, les frais de dossier devraient être compris entre 300 et 400 euros
  • si vous présentez un profil moins favorable et respectez les conseils de négociation présentés en début d’article, vous devrez toujours être en mesure de négocier des frais inférieurs à 500 euros.

L’assurance de prêt

Par défaut, votre banque vous proposera toujours un contrat de groupe pour assurer votre prêt immobilier. En général, cela vous coûte plus cher qu’une assurance de prêt individuelle. Si vous voulez toutefois choisir l’assurance de groupe de votre banque, demandez une contrepartie en expliquant que vous choisissez leur assurance, mais que vous aimeriez qu’en retour ils fassent un effort sur le taux d’intérêt du crédit par exemple.

+ Comparez les offres d’assurance de crédit en 5 minutes

La garantie

La garantie est un élément plus difficile à négocier. Vous devrez demander à votre banquier de détailler le coût d’une hypothèque, afin de bien comparer avec le coût d’une société de cautionnement ou encore celui d’une inscription de privilège prêteur de deniers.

Si toutefois vous disposez d’une épargne conséquente, vous pourrez choisir de nantir votre épargne (par exemple votre assurance vie) afin de ne pas avoir à payer de garantie sur votre crédit immobilier.

Faire jouer la concurrence entre les banques

Lorsque vous aurez recueilli une première offre de prêt de la part d’une banque. N’hésitez pas à consulter un autre conseiller dans une banque concurrente afin de demander une offre comparative.

Si vous disposez de plusieurs offres détaillant le coût induit par l’assurance, la garantie, les intérêts du prêt et les frais de dossier, vous serez en mesure de demander à votre banque de s’aligner sur des conditions plus attractives.

Utile

N’hésitez pas non plus à utiliser notre formulaire Internet pour comparer les offres de plusieurs banques et faciliter votre négociation.

Pour aller plus loin

Pour disposer de tous les éléments nécessaires à la préparation de votre prêt immobilier, il convient de comparer les différentes offres afin de faire jouer la concurrence, que ce soit pour le montage du prêt immobilier que le choix de l’assurance de crédit.

Choisir une assurance de prêt

Choisir une assurance moins chère

vous devez comparer les prix des contrats d'assurance de crédit afin d'allier couverture et compétitivité.

Comparer les taux

vous devez également comparer les taux des crédits immobiliers en consultant notre baromètre des taux.

Plus de questions / réponses