Choisir un prêt à taux fixe ou à taux variable ?

Lorsque vous contractez un prêt immobilier, vous devez choisir de vous engager sur un taux fixe ou sur un taux variable.

L’intérêt du taux fixe réside dans la stabilité des mensualités et dans la transparence des coûts induits par le crédit au moment du montage de l’offre de prêt. Le taux variable en revanche est sujet aux aléas de l’Euribor, indice sur lequel il est indexé, et génère un risque non négligeable sur les coûts.

Aujourd’hui, il est préférable de choisir un prêt à taux fixe dans la mesure où les taux ont beaucoup baissé au cours des années 2012, 2013 et 2014 et semblent s’être stabilisés à des niveaux historiquement bas.

Utile

Pour consulter le niveau des taux fixes et des taux variables actuels ainsi que leur évolution respective au cours des 2 dernières années, je vous invite à consulter cette page :
super-taux.com/taux-immobilier.htm

Quand choisir un prêt à taux variable ?

Bien que délaissé par les emprunteurs, le taux variable peut s’avérer intéressant lorsque deux conditions sont réunies :

  • Celui-ci présente un taux de départ bien inférieur au taux fixe proposé
  • Le contexte laisse à penser que les taux vont diminuer dans les années à venir

A titre d’exemple, au début des années 2000, les investisseurs ayant choisi un prêt à taux variable ont pour bon nombre d’entre eux réalisé une bonne opération financière. En effet, les taux fixes occupaient un niveau particulièrement élevés et se situaient autour de 5,5% sur 20 ans. Il était légitime de prévoir une baisse des taux et le prêt à taux variable pouvait sembler pertinent.

Aujourd’hui, le contexte est différent puisque les taux fixes sur 20 ans sont particulièrement bas et se situent autour de 2,8%. Compte tenu des prévisions à la hausse données par la majorité des économistes, il semble peu légitime d’opter pour un prêt à taux variable.

Comment sont indexés les taux variables ?

Les taux variables sont indexés sur les taux courts des marché financiers, notamment les Euribor 3 mois, 6 mois et 1 an. Ils sont donc sujets à des variations fréquentes. Une hausse de ces taux à court terme sur les marchés financiers induira de fait une hausse de vos mensualités et donc du coût de votre prêt immobilier.

Réduire les risques d’un prêt à taux variable

Il est possible de réduire les risques afférents aux prêts à taux variable en optant pour un prêt capé. Ces derniers permettent aux investisseurs de choisir un prêt avec un taux variable dont la variation est plafonnée.

Par exemple, un prêt capé 1% sera sujet à un taux d’intérêt qui ne pourra varier de plus de 1% dans un sens comme dans l’autre.

Si vous vous engagez sur un prêt à taux variable sur une longue durée, il est indispensable de garder une certaine maîtrise des coûts en faisant appel à un cap de 1 à 2%.

Pour aller plus loin

Lors de la préparation du prêt immobilier, il est important de comparer les taux d’intérêt de plusieurs organismes bancaires afin de faire marcher la concurrence. Vous pourrez négocier également les frais de dossier afin d’alléger le coût de votre crédit.

Renégociation de prêt

Négocier son crédit

négociez les conditions de votre crédit lors du montage du prêt immobilier : frais de dossier, taux d'intérêt, remboursement anticipé...

Baromètre des taux

consultez les taux fixes et les taux variables disponibles dans votre région grâce au baromètre de Super Taux.

Plus de questions / réponses